Bienvenue sur le site des Pilotes Maritimes de Nouvelle Calédonie.

Le pilotage maritime est un service public délégué par l'Etat au Syndicat Professionnel des Pilotes Maritimes de Nouvelle-Calédonie dans les limites de la mer territoriale définie par le décret n° 2002-827.

Créée le 16 juin 1866, ce qui en fait une « Vieille Dame », la station de pilotage de Nouvelle-Calédonie est affiliée à la Fédération Française des Pilotes Maritimes ( FFPM), dont le siège est à Paris.

Le pilotage maritime en Nouvelle-Calédonie est réglementé par l'arrêté n° 10-2006/AM de M. le Haut Commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie.

Les tarifs de pilotage maritime en Nouvelle-Calédonie sont fixés par l'arrêté n° 2003-401/ GNC du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie.

La zone de pilotage obligatoire, l'une des plus importantes sous pavillon Français, couvre la totalité du lagon de la Nouvelle-Calédonie. Une partie de ce lagon a été classée au Patrimoine Mondial de l'UNESCO le 7 juillet 2008.
D'une longueur totale avoisinant les 1500 kilomètres, le lagon néo-calédonien constitue la deuxième plus grande barrière coralienne continue du monde après celle de l'Australie. La zone reconnue par l'UNESCO se répartit en six sites totalisant quelques 15.000 km², sur les 23.000 km² de la zone totale. Ces six espaces marins représentent la diversité principale des récifs coralliens et des écosystèmes associés de l'archipel français de Nouvelle-Calédonie.
Ce classement induit des obligations particulières de la part de l'Etat et de la Nouvelle-Calédonie.

Pour assurer la satisfaction des capitaines de navires et des parties concernées, un système de gestion de la qualité, conforme à la norme ISO 9001-2000 a été mis en place en 1996 par la FFPM, et est certifié par le Lloyd's Register Quality Assurance ( LRQA ).

Les pilotes, assistant les capitaines de navires engagés dans ces eaux, sont l'un des maillons essentiels de la longue chaîne assurant la protection des personnes, de l'environnement et des biens dans la mer territoriale de la Nouvelle-Calédonie :

- Ils assurent, sur les routes approuvées et dans les ports et rades de la Nouvelle-Calédonie, la conduite et la manœuvre des navires astreints à l'obligation de pilotage.
- Ils participent à l'élaboration de la réglementation locale de la navigation maritime sous l'autorité de l'Action de l'Etat en mer. (AEM).
- Ils participent à la définition des routes maritimes approuvées dans le lagon, en étroite collaboration avec le Service Hydrographique et Océanographique de la Marine, (SHOM), et son antenne néo-calédonienne, la Mission Océanographique du Pacifique, ( MOP.)
- Ils ont un devoir de signalement des infractions dont ils pourraient être témoins et qui seraient commises à l'encontre de l'environnement et des infrastructures portuaires.
- Ils ont un devoir de signalement des navires ne répondant pas aux normes des conventions internationales.
- Ils ont un devoir de signalement des aléas pouvant porter atteinte à la sécurité de la vie humaine en mer ou pouvant entraver la navigation maritime.
- Ils sont les premiers à monter à bord des navires arrivants de l'étranger, et ont une responsabilité particulière dans l'information des autorités médicales de la Nouvelle-Calédonie pour la prévention des pandémies.
- Ils sont assermentés auprès du Tribunal de Nouméa.

François URBAIN, Ex-Président du SPPMNC

Pour afficher cette vidéo, vous avez besoin d'Adobe Flash Player a partir de la version 9.0.115.

Get Adobe Flash player